Programme TEACCH

Dans les années 60, Eric Schopler (1997) postule que l’autisme n’est pas le résultat d’une pathologie parentale mais probablement le résultat d’un dysfonctionnement cérébral d’origine organique encore indéterminé. Il adopte alors une attitude opposée à celle de Bettelheim et  au lieu de séparer l’enfant de son milieu familial, propose de former les parents comme cothérapeutes de leur enfant (Tréhin & Durham, 1996). Les résultats obtenus par cette démarche furent tels qu’en 1972, la législation de l’Etat de Caroline du Nord s’est engagée à comprendre les personnes autistes et à répondre à leurs besoins et à ceux de leur famille en mettant en place un nouveau programme appelé « Treatment and Education of Autistic and Communication handicaped Children » créé par Eric Schopler. Ce type de programme s’est ensuite répandu avec la même structuration dans d’autres états tels que la Virginie, la Floride, la Géorgie, l’Illinois… (Agence Nationale pour le Développement de l’Evaluation Médicale, 1994). Aujourd’hui, le TEACCH a gagné en popularité à travers le monde (Peerenboom 2013).

Ce programme est basé sur une collaboration forte entre parents et professionnels. Il inclut également l’évaluation diagnostique, un projet individualisé ainsi qu'une éducation spéciale destinés aux enfants avec un trouble autistique ou des troubles de la communication (Panerai, Ferrante & Caputo, 1997), ainsi que des structures d’accueil ou d’aide à l’emploi pour les adultes avec ces troubles. Ce programme s’adapte aux besoins, intérêts et compétences des personnes avec un syndrome autistique, il reconnaît les différences inter-individuelles et intraindividuelles (Lord & Schopler, 1994). De plus, cette approche s'intéresse davantage aux capacités de l’enfant qu'à ses déficits. Les handicaps (Constant, 1997) et les capacités émergentes (PEP) sont identifiés pour mettre en place un projet individualisé sur lequel Le programme TEACCH fait appel à l’analyse appliquée du comportement et se fonde sur un enseignement structuré (sur le plan spatial et temporel) dans lequel les environnements sont organisés au moyen d’informations visuelles claires et concrètes (mots, images, photos ou objets concrets). Il est conçu comme un programme développemental qui repose principalement sur la structuration du milieu dont les buts sont de favoriser les apprentissages et l’autonomie, de développer des modifications environnementales pour s’adapter aux déficits de l’enfant, de maintenir une collaboration permanente entre les professionnels et les parents et enfin de fournir une continuité de cet enseignement structuré au cours du développement. Une fois une compétence établie, on apprend aux enfants à utiliser ce comportement dans un environnement moins structuré et moins « aménagé ». La généralisation des capacités et compétences s’effectue alors par la reprise, au domicile avec les parents, des exercices réalisés avec les professionnels. L’objectif à long terme du programme TEACCH est de favoriser un fonctionnement optimal pour que, devenue adulte, la personne atteinte d’autisme s’intègre dans la société. Contrairement aux autres programmes, il offre un continuum de services aux autistes, aux familles et aux dispensateurs de services, tout au long de la vie.

suggestion

n'hésiter pas de nous contacter si vous avez des remarques