MAKATON

Conçu en 1972 par Margaret Walker pour répondre aux besoins d’adultes sourds et d’enfants entendants présentant des troubles des apprentissages du langage, le Makaton est l’outil le plus utilisé actuellement en Grande-Bretagne (Cuny, Dumont & Mouren, 2004). Cet outil n’est donc pas spécifique aux personnes avec autisme (Franc, 2001). Il est constitué d’un vocabulaire de base (450 concepts) enseigné à l’aide de signes et de symboles graphiques sous-tendus par le langage oral. Le vocabulaire est volontairement restreint pour éviter la surcharge mnésique mais peut être personnalisé et présente l’avantage d’être fonctionnel. C’est un programme complet qui utilise la combinaison de la parole, des signes (LSF) et des pictogrammes (Cuny, Dumont & Mouren, 2004 ; Franc, 2001). Il n’y a pas de pré-requis cognitif ou moteur pour pouvoir bénéficier du programme Makaton. Cependant, il faut déterminer au départ le vocabulaire connu par l’enfant, ses possibilités et ses préférences.

Deux niveaux d’enseignement sont proposés dans ce programme. Le niveau formel s’applique en situation individuelle pour enseigner l’utilisation fonctionnelle des outils et un niveau informel qui a lieu lors d’activités de la vie quotidienne pour la généralisation des acquis. Le Makaton nécessite un nombre important d’intervenants et l’implication de la famille est Au-delà des outils spécifiques présentés précédemment, des stratégies sont développées pour augmenter les performances dans les différents domaines de la communication (intelligibilité du discours, apprentissage de mots…). La plupart d’entre-elles utilisent l’apprentissage par essais discrets avec renforcement dans des conditions plus ou moins naturelles.

suggestion

n'hésiter pas de nous contacter si vous avez des remarques