Thérapie de l’intégration sensorielle

Le Dr Jean Ayres, thérapeute californien travaillant avec des enfants et adultes présentant des troubles neurologiques, est à l’origine de la thérapie de l’intégration sensorielle. L’intégration sensorielle est la capacité à organiser les sensations reçues par le mouvement du corps pour utiliser correctement son corps dans l’environnement. Le cerveau doit percevoir, localiser et organiser toutes les informations sensorielles pour former la perception, pour agir et apprendre. Le dysfonctionnement de la perception influence les interactions sociales. La thérapie d’intégration sensorielle se cible sur les processus neurologiques des informations sensorielles comme base de l’apprentissage de haut niveau (moteur ou académique).

Les principes de la théorie de l’intégration sensorielle supposent :

- une séquence développementale (ordre défini) une hiérarchie du système nerveux central (le système est influencé par des sous-systèmes)

- une réponse adaptée, reflet de la capacité du processus sensoriel

Le but de cette intervention est d’améliorer les processus sensoriels en utilisant une variété de stimuli comme des ballons, des trampolines, des brosses, des parfums, des lumières de différentes couleurs. « Ce traitement implique l’exposition à des doses bien mesurées de stimulations spécifiques, en contexte d’activités significatives, pour faciliter la production automatique d’une réponse adaptative aux stimuli offerts ». L’intervention comprend nécessairement l’utilisation d’activités tactiles, proprioceptives, de la vibration, de matériel et d’équipement spécialisés ainsi que d’engins suspendus pour offrir l’input vestibulaire nécessaire (Boisjoly & Mineau, 2001). Elle a lieu généralement une à trois fois par semaine pendant quelques mois. L’enfant est généralement placé dans des situations ludiques et non pas dans des stratégies cognitivo-comportementales ou de répétitions comme dans les autres approches sensori-motrices.

suggestion

n'hésiter pas de nous contacter si vous avez des remarques